Aller au contenu principal
2018
  1. Accueil
  2. Pérouges, cité médiévale

Pérouges, cité médiévale

Choisissez vos dates
Votre arrivée
Arrivée
Votre départ
Départ
Pérouges dans l'ain

Perchée au-dessus de la petite ville de Meximieux, Pérouges domine la plaine de l’Ain au sud et la Dombes au nord. Cette situation lui a valu d’être un lieu de forteresse où, dès la nuit des temps, les hommes se sont réfugiés. Des vestiges attestent d’une vie sous le chalcolithique ( environ -2500 à -1800 av JC). Classé parmi les plus beaux villages de France, Pérouges est une halte incontournable. Mais attention, mesdames, troquez vos escarpins contre de bonnes chaussures de marche. Les rues ici sont pavées de galets posés sur la pointe. On les appelle les « têtes de chat ». C’est ainsi qu’au Moyen-Age on réalisait les chemins et les rues. Nous nous trouvons bel et bien dans un village médiéval. Avec un peu de chance, vous rencontrerez lors de votre périple des femmes vêtues de longues robes et des hommes en culottes courtes, venus participer à l’une des nombreuses festivités.

Mais tout d’abord, un peu d’Histoire. Au XIIe siècle, était un château. Le seigneur dauphinois d’Anthon s’y enferma à double tour afin de résister aux troupes de l’archevêque de Lyon. Au XIIIe siècle, le fief tombe dans l’escarcelle du Comte de Savoie. Les habitants, à qui il confère de nombreux droits, se mettent à construire une ville en lieu et place du château. Un siècle plus tard, le bourg a belle allure. Nous sommes à la fin du XIVe, début du XVe. Les maisons que vous allez apercevoir le long des ruelles datent de cette époque. Faites de pierre, de galets, et de terre, elles comprennent une ouverture voûtée au rez-de-chaussée, en étage, des fenêtres à meneaux. Le bourg, devenu territoire français en 1601, était avant tout un village d’artisans. Un village de tisserands dont la spécialité était le travail du chanvre. Au cours de trois siècles, le bourg est prospère. Il comprend jusqu’à 1200 habitants !

Notre sélection d'hébergements

Chambre d'hôtes

La ferme de Rapan

à Pérouges - Ain

6 personnes 3 chambres
À partir de 65 € / nuit

Gîte

Studio Cocon

à Pérouges - Ain

2 personnes
À partir de 320 € / semaine

Chambre d'hôtes

A la Ferme d'Audrey et Jocelyn

à Chazey-sur-Ain - Ain

11 personnes 5 chambres
À partir de 52 € / nuit

La révolution industrielle du début XIXe sonne le glas de cette prospérité. Les Pérougiens descendent dans la plaine, pour se rapprocher des trains et des nouvelles manufactures textiles. Au pied de la forteresse, la ville de Meximieux prend vie, tandis que Pérouges se meurt. Les maisons médiévales sont laissées à l’abandon. Il faut attendre les premières années du XXe pour qu’un comité de sauvegarde encouragé par le président Edouard Herriot prenne en main la restauration de ce petit trésor. Une par une, les habitations reprennent fière allure tout en restant authentiques. Vous verrez, on se croirait vraiment au Moyen-Age.

La visite commence par la porte d’en-haut à l’Ouest, dernier vestige de la double forteresse qui entourait le bourg. Prenez la rue des rondes. Elle vous conduit jusqu’à la porte d’en-bas. En passant, vous longerez la place du for. Remarquez le puits et découvrez, gravé sur une façade, un beau poème. La porte d’en-bas porte les stigmates de la seule bataille que connurent les habitants et dont ils sortirent victorieux. Sur une plaque de pierre, lisez : « Pérouges des Pérougiens, ville imprenable, les coquins de Dauphinois voulurent la prendre mais ne le purent. Ils emportèrent les portes, les gonds et les ferrures et dégringolèrent avec elles. Que le diable les emporte ! ».

Dirigez-vous maintenant vers le centre. La place du tilleul est le cœur de la cité. En témoignent la très belle halle des artisans face à l’Hostellerie. Remarquez l’élégant cadran solaire avant d’empruntez la rue des Princes, artère principale. C’était la rue marchande, celle où tisserands, ferronniers et autres artisans travaillaient et vivaient, face à la demeure du châtelain, la Maison des Princes. Il ne vous reste maintenant qu’à retourner vers la porte d’en-haut pour entrer dans l’église XVe dédiée à Sainte Marie-Madeleine.

 

Nos nouveaux hébergements

Gîte

La ferme du Sophora

à Montagnat - Ain

5 personnes 3 chambres
À partir de 420 € / semaine

Gîte

Chez Toch' et Titi

à Étrez - Ain

6 personnes 2 chambres
À partir de 410 € / semaine

Gîte

La Randoillarde

à Aranc - Ain

6 personnes 3 chambres
À partir de 600 € / semaine

Avant de quitter ces lieux, n’oubliez surtout pas de goûter à la tarte de Pérouges. Cette spécialité est particulièrement savoureuse. La recette est secrète mais elle circule sous le manteau : 100 gr de beurre, un œuf, un zeste de citron, une pincée de sel, 25g de sucre, un dé de levure délayée du boulanger, 350g de farine. Mélangez tous les ingrédients jusqu’à obtenir une pâte, la pétrir et la laisser reposer une heure à température ambiante. Etalez la pâte en deux galettes. Parsemez généreusement de beurre et de sucre. Enfournez à four très chaud 7 minutes. Les tartes sont prêtes. Il faut les manger encore brûlantes. Savourez…