Aller au contenu principal
2018
  1. Accueil
  2. Ambronay et son festival

Ambronay et son festival

Choisissez vos dates
Votre arrivée
Arrivée
Votre départ
Départ

Il n’est pas nécessaire d’être grand pour faire parler de soi. Ambronay, petit village de 2 600 âmes voisin d’Ambérieu-en-Bugey dans l’Ain, est l’une des capitales mondiales de la musique baroque. Depuis maintenant 40 ans, l’église résonne à chaque fin d’été des plus belles musiques dont l’âge baroque a le secret. De Claudio Monteverdi à Jean-Sébastien Bach, en passant par Haydn, Haendel, Vivaldi, et d’autres moins connus, le riche répertoire de ces musiques est confié aux plus grands chefs. William Christie fut l’un des premiers à fouler les marches de l’abbaye. Séduit par l’acoustique de cette église rattachée autrefois aux moines de Saint-Maur, il revient chaque année envoûter ses fervents admirateurs. Lui et beaucoup d’autres comme Jordi Savall, Christophe Rousset, René Jacobs, Leonardo Alarcon… Avec son Académie, Ambronay a formé bon nombre de talents devenus aujourd’hui des « stars » comme la soprano Patricia Petitbon. C’est dans l’abbaye que le contre-ténor Philippe Jarrousky a fait ses premiers pas. Devenu Centre culturel de rencontre en 2003, Ambronay est aujourd’hui un lieu vivant tout au long de l’année avec des séminaires, des résidences et des stages avec les scolaires.

Situé à l’orée de la Vallée de l’Ain, Ambronay est un point de départ pour se lancer à la découverte de paysages et de villages entre monts et rivière. Faites une première halte à Jujurieux. Ce nom qui fait sourire cache un petit bourg au riche passé. En témoignent les 13 châteaux de sa commune ! Des châteaux parfois anciens comme celui des Echelles en plein cœur du village ou hérités de l’industrie florissante du XIXe. Car Jujurieux a eu ses heures de gloire. En 1835, Claude-Joseph Bonnet y installe une usine-pensionnat pour une production de soieries. L’usine va compter jusqu’à 2 200 ouvriers et ouvrières ! Une vraie aubaine pour tous les habitants alentour et bien au-delà.  Les soieries Bonnet, d’un noir unique et recherché, connaissent un beau succès. Mais le déclin sonne à l’aube du XXIe siècle. Rachetée par le Conseil général de l’Ain, l’usine devient un musée. Découvrez-le. Vous apercevrez plus de 70 métiers à tisser restés là, silencieux. L’odeur de la mécanique est encore présente. On imagine ces femmes penchées sur les métiers, on entend le claquement des navettes… Une exposition retrace ces deux siècles de vie laborieuse.

Notre sélection d'hébergements

Chambre d'hôtes

La Maison d'Ambronay

à Ambronay - Ain

11 personnes 4 chambres
À partir de 110 € / nuit

Gîte

La Grange Valentin

à Ambronay - Ain

8 personnes 2 chambres
À partir de 680 € / semaine

Chambre d'hôtes

Le Grand Noyer

à Ambronay - Ain

6 personnes 2 chambres
À partir de 67 € / nuit

Suivez la route du Bugey et arrêtez-vous à Mérignat, petit village viticole perché au milieu d’un décor des plus majestueux. Attardez-vous dans les ruelles et prenez la rue de la Balmette. Elle vous conduit à un point de vue sur la vallée de Cerdon. A couper le souffle ! Poursuivez en descendant sur Cerdon. Niché au creux de la vallée entre pentes abruptes agrippées aux vignes, Cerdon était hier une étape sur la route de Genève avant d’aborder la grande montée vers le col de la Balme. Aujourd’hui, Cerdon est connu pour son vin, son pétillant plus exactement. Un pétillant rosé, unique en France, qu’on s’arrache maintenant dans les plus grandes tables. Le Cerdon bénéficie de l’AOC ( appellation d’origine contrôlée). Son territoire s’étend sur 180 hectares entre Cerdon, Poncin, Mérignat, et Jujurieux, jusqu’à Saint-Martin du Mont dans le Revermont. 11 communes en tout. Agréable en bouche, avec des petites bulles légères, fruité, il est apprécié en apéritif ou pour accompagner les desserts. Faites le tour des caves. Goûtez-le avec modération ( il ne fait que 8°), vous serez conquis.

Prenez maintenant la route de la Balme. Elle vous conduit aux grottes de Cerdon. Les nouveaux propriétaires ont aménagé là un parc de loisirs préhistoriques. Petits et grands s’initient à la technique du fer, à la gravure paléolithique, chassent avec un propulseur, dessinent avec des ocres, fabriquent une lampe à graisse… Et visitent la grotte. 1h30 environ d’exploration dans le ventre de la terre avec ses cavités, ses couloirs bordés de stalagmites et autres stalagtites. Pensez à vous couvrir. La température baisse jusqu’à 4° et n’excède pas les 14°. Idéal par temps de grosse chaleur… Les anciens ont autrefois utilisé ces grottes pour y entreposer des fromages le temps d’un affinage. Aujourd’hui, 20 000 visiteurs les traversent chaque année. Sachez qu’en plus des ateliers, le parc propose aussi parfois des initiations à la spéléologie. Retenez les dates d’ouverture : le parc ouvre début avril et ferme le premier week-end de novembre.

Nos nouveaux hébergements

Gîte

Gîte de Belle Vue

à Plainfaing - Vosges

6 personnes
À partir de 50 € / nuit

Gîte

Le pêcheur d'étoiles

à Origné - Mayenne

4 personnes
À partir de 43 € / nuit

Gîte

Gîte du Charron

à Saint-Ilpize - Haute-Loire

4 personnes 2 chambres
À partir de 29 € / nuit

Reste à vous aventurer sur les bords de l’Ain. A Pont d’Ain, osez vous embarquer sur un canoë-kayak pour vous laisser filer sur la rivière au gré des courants jusqu’à Pont-de-Chazey. Ou pique-niquez en famille au bord du plan d’eau de Longeville où vous pouvez louer des paddles. Dans les gorges de l’Ain, venez passer une journée sur l’île Chambod. Ce lieu de baignade est idéal pour les enfants et les familles.  

Vous pouvez auparavant faire une balade ou une randonnée sur l’un des nombreux chemins balisés. Sachez que ce territoire compte 300 km de sentiers. A pied, en vélo ou à cheval, parcourez-les et laissez-vous emporter par la beauté des lieux.