Skip to main content
2018
  1. Home
  2. Le Pays des Haras - Haras du Pin

Le Pays des Haras - Haras du Pin

Choisissez vos dates
Votre arrivée
Arrival
Votre départ
Departure
Haras national du Pin©Tourisme 61

La Normandie est réputée pour la qualité de ses herbages qui ont fait sa fortune par le passé. N’était-elle pas l’une des plus riches provinces de France ? Normandie terre d’élevage dont celui des chevaux. Le cheval dans tous ses états : cheval de trait comme le lourd Percheron, cheval de guerre puis cheval de loisir et cheval de course avec d’un côté les galopeurs et de l’autre côté les trotteurs.
L’Orne, discrètement, est le premier département pour l’élevage des trotteurs français.  Parmi les « grandes maisons » du trot en France, la plupart  y a un haras ou des parts d’un étalon. Pour le galop, l’Orne est dans les trois premiers. Régulièrement, c’est un cheval né dans l’Orne qui fait la une des journaux pour ses exploits sur les hippodromes ou pour un prix record aux ventes de yearlings à DEAUVILLE.

Percherons photo Publicam Productions

L’Orne a même choisi un cheval pour emblème. C’est une terre de cheval certes, mais bien une terre d’élevage. Comment le voit-on ? Les paysages en sont marqués : hautes clôtures de lices de bois, haies vives taillées au cordeau qui délimitent les prairies et les paddocks, rangée de box, pistes d’entrainement déroulant leur ruban de sable dans un bel et ample ovale et, groupés autour d’un manoir ou d’une gentilhommière, les haras.
Tout au long de l’année, vous verrez des chevaux au pré. Parfois seul, notamment les étalons, parfois en groupe de plusieurs individus. Alezan, alezan brûlé, bais, bais brun, noir, gris, leurs robes sont variées. Au printemps, c’est un vrai plaisir de voir les juments suitées de leur poulain gracile.
La région a développé toute une économie autour du cheval. Les maréchaux-ferrants se déplacent d’écuries en écuries. Certaines comptent des chevaux par dizaines, d’autres, plus modestes, ne comptent qu’une ou deux poulinières. Dans les bourgs, passage obligé chez les bourreliers qui réparent avec art les « cuirs ». Autrefois, dans les fermes normandes, on disait une jument pour 16 vaches. En effet, bovins et équins ne mangent pas toutes les mêmes herbes. Aujourd’hui encore, les grands haras élèvent des bœufs et génisses d’embouche en complément de leurs chevaux.

Our selection of accommodations

Lodging

Haras de Fontaine

in Monts-sur-Orne - Orne

4 people 1 bedroom
From €490 / week

Lodging

Relais de Cisai-Le Grand Gîte

in Cisai-Saint-Aubin - Orne

4 people 2 bedrooms
From €360 / week

Lodging

La Barbinière - Les Ferrettes

in Longny les Villages - Orne

4 people 2 bedrooms
From €520 / week

Où trouve-t-on les haras ? pour donner une « réponse de Normand » : ici où là. En fait, principalement autour d’Argentan et dans les secteur  d’Ecouché, de  Mortrée, de Gacé, du Merlerault, de Vimoutiers …

Si le visiteur à pied, à vélo ou l’automobiliste pourront tout à loisir admirer ces paysages de haras et voir des chevaux, ils auront plus de difficulté à visiter un haras privé. La visite n’est pas leur métier. Les haras aiment aussi  la discrétion. Pour autant, il existe un lieu ouvert au public, un lieu tout à la gloire du cheval, un lieu  qui est aussi une page d’histoire de France : le mythique HARAS NATIONAL DU PIN, près d’Argentan, au cœur du département.

Fondé par Colbert, il est surnommé le « Versailles du Cheval ». Il se compose d’un château et de vastes cours autours desquelles s’organisent les écuries, les manèges et les bâtiments de service, dont la remarquable sellerie. Les remises conservent de belles voitures, certaines classées MH. Le Haras National du Pin est aussi un musée et le théâtre de spectacles équestres.

En contre-bas du château, s’étend le Parc du Haut Bois, où se déroule chaque année un concours complet international : « Le Grand Complet ».  Le Haras accueille de très nombreuses compétitions et épreuves de qualification pour les chevaux dits de sports, c’est-à-dire utilisés pour le dressage, le saut d’obstacles et le cross. Les 1000 hectares du domaine comptent aussi une jumenterie gérée par l’INRA ,  un hippodrome et quelques 400 ha de forêts.

 

De nombreux gîtes et chambres d’hôtes se trouvent à proximité des haras, voire même dans un haras.

Le Haras de Fontaine élève des pur-sang et propose deux gîtes. C’est aux portes d’Argentan.

Edith et Jean-François ANDOUART ont leurs propres chevaux et des chevaux en pension près de Gacé Le Relais de Cisai

Citons enfin un haras qui élève des Frisons, un cheval à la robe de jais et aux allures très particulières et pour cela il faut aller dans le secteur du Perche, en gîte ou en chambres d’hôtes à La Barbinière - Les Ferrettes